Pierre-barre.jpg

La mer et la régate, deux passions d'enfance qui ne m'ont jamais quittées !

Ma BIO

Né à Nantes, je tire mes premiers bords en 2014 au SNO Nantes, sur une rivière, à l'âge de 9 ans. Dès les premières séances d’Ecole de Voile, je découvre le plaisir d’être sur l’eau, j’apprends à « naviguer propre », le sens du collectif, l’importance du soin à porter à son bateau. Je ne me doute pas encore que je vais complétement accrocher avec la compétition et la recherche de la performance sportive et ne plus quitter les plans d’eau.

Mon club m’emmène sur mes premières régates départementales. Ensuite c’est le début des grandes régates, nationales puis internationales avec plus de 100, 150 bateaux sur la ligne de départ, l’apprentissage des règles internationales, les premières réclamations, jauges et passages devant le jury. Je rencontre aussi les grands champions de mon club, de la voile Olympique et de la course au large, Jonathan Laubert, Armel Tripon, …

Février 2020 : retour d’une régate à San Remo, la saison sportive s’arrête net ! Nous sommes confinés. Je commence à cogiter…à défaut de pouvoir gîter. Je regarde les différents circuits sportifs…les nouveaux supports, le moth à foil, pourquoi pas ? C’est le Vendée Globe où mon cœur va vers le projet d’Armel Tripon que je suis assidument : son problème de hook, son incroyable remontée, son arrivée de nuit aux Sables (j’y suis, merci les parents…départ 5h40 de Nantes pour être le long du chenal) …et je cogite encore et encore.

Le rêve d’enfant refait surface, puis prend forme. Le pôle 6.50 de la Turballe m’accueille un week-end, je scrute les annonces, cherche les financements pour le bateau. Puis tout s’enchaine, création d’une association pour porter le projet, enclenchement des démarches auprès des assurances, ports, pôles, présentation du projet à quelques voileux passionnés … et c’est parti, je rejoins le pôle de la Trinité-sur-Mer !